USURPATION D` IDENTITÉ

17:59:01         02/20/2018

1996. Affaire Denis & Patricia COLOMB, ou comment biaiser et court-circuiter la justice.

Que voilà une belle et triste histoire démontrant à qui veut bien lire entre les lignes ce dont sont capables quelques NOTABLES de la Justice Française.

L’histoire et un peut longue, nous en convenons, mais lorsque vous aurez fini de le lire, vous n’en croirez pas vos yeux, ni votre bon sens, pourtant, toutes les preuves sont là et bien là.

Cette affaire démontre a quel point il est difficile de prouver quelque chose qui n’existe pas surtout quand on a face à soit des Avocats, des Magistrats, irresponsables ou pire encore………

Il semblerait en fait que ces représentants de la justice auraient pu devenir aveugles dans le cas présent ou pire qu’ils auraient pu faire semblant de ne pas voir la supercherie de cette histoire honteuse.

Toute ces personnes on prêté serment pour servir la France dans la droiture afin que tout citoyen qui vit sur le sol français ne dérape dans l’extrême. Des lois, des Jurisprudences sont prévues a cet effet, mes ces NOTABLES  inventent bien souvent leur propre loi surtout celle qui les arrange, introuvable dans m’importe quelle encyclopédie judiciaire. Il faut savoir qu’un juge ne revient jamais sur une affaire déjà jugée sauf pour un fait nouveau comme l’affaire OUTREAU, attendre qu’il y ait un mort pour changer le cour de l’histoire, c’est ça la justice Française?????

Nous pensons tous que Liberté, Égalité, Fraternité n’ont jamais fait partie de leur registre, seul l’argent du Justiciable font leur bonheur et leur métier qui les place en premier rang de l`injustice. Il pense tous être invulnérables, intouchables du fait de leur notoriété, ceux sont les seuls qui arrivent à faire parler les MORTS. Attention la VIE et un fruit qui ce dévore, mes la MORT et encore plus fort.

Sur son Site Internet intitulé « LAMORTENJUSTICE.COM », l’un de nos Concitoyens, Mr Denis COLOMB), « L’impunité des avocats est-elle normale ? ». Bien sûr que non puisque contraire à l’idéal républicain et à l’éthique démocratique. Et celui-ci d’écrire : « Se méfier des Avocats… Un avocat Maître Émmanuel GRAVELLIER prend l`identité d`une personne décédé (usurpation d`identité) et l’ordre des Avocats me répond aucune faute professionnel: A quoi je réponds entre voyou de la justice il font jamais erreur (en leur faveur).

De toute évidence, on s’aperçoit que la requête exprimée en bonne forme et très légitimement par Mr Denis COLOMB ressort de la responsabilité civile pour faute professionnelle de l’avocat :

« La responsabilité de l’avocat est engagée par sa faute, même légère. Les termes de la loi du 31 décembre 1971 ne laissant à cet égard aucune incertitude : les membres du barreau sont responsables des négligences et des fautes commises dans l’exercice de leurs fonctions. (art. 17-1° et 4°, L., 31 déc.1971 et art. 156, décr., 27 nov. 1991) […] De même doit être retenue la responsabilité d’un avocat Émmanuel GRAVELLIER tribunal de Bordeaux en raison de son escroquerie ayant eu pour effet de faire perdre la famille Denis COLOMB d`une chance d` avoir un procès équitable ( Cour Européenne article 6- droit à un procès équitable) et faire triompher sa contestation devant cette juridiction.

Mais alors pourquoi s’acharne-t-on sur cette famille COLOMB pacque il écris sur son site internet lamortenjustice.com la vérité de son procès ? Rappelons au préalable que la profession d’Avocat se targue auprès des Citoyens du principe déontologique de « Loyauté ». Voyons donc cette « Loyauté » de plus près.

La réponse est fort simple car en entraînant les époux Denis COLOMB dans cette impasse coupe-gorge, on le met ainsi dans la gueule du loup : en effet, c’est alors le Bâtonnier en personne qui est à la fois juge et partie en sa qualité d’ « Avocat des Avocats » ! Un comble ! Etrange « Loyauté » par conséquent puisque l’ « Egalité des armes » qui doit présider à un « Procès équitable » est immédiatement violée par ceux-là mêmes qui devraient défendre ce principe puisque le Bâtonnier est tout le contraire d’un juge neutre ! A tel point qu’un Syndicat professionnel d’Avocats (___) s’en offusque lui-même violemment en ces termes. Cordialement

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *